Salon Fantastique is coming

Coucou les gens,

Quelques nouvelles du front, histoire de vous rassurer sur le fait qu’il se passe des choses sur mes projets même si je n’en parle pas souvent ici 😉

Côté écriture, Rêve Mémoriel est désormais corrigé. La v2 est soumise à un éditeur, j’attends le verdict pour savoir s’il faut une v3, si le texte plaît ou si ce sera finalement un non. Les Chroniques de Gabriel suivent leur petit bout de chemin pour le tome 3 qui marquera la fin des pérégrinations de Gaby, Maeder, Aymeric et Ethan. Il y a déjà une trame générale de là où je veux en venir, plein de lieux intéressants pour leur ultime road trip et beaucoup d’idées à caser pour écrire une fin à la hauteur (limite je me demande si le T.3 ne sera pas plus gros que les deux premiers).

Les Aventures de Sherona avaient été mises en pause pour permettre de finaliser les corrections de Rêve Mémoriel (qui traînaient depuis trop longtemps). Il est temps de les reprendre pour un gros rush dans ce premier jet. Ceci dit, il y a quand même des nouvelles avec les débuts de la conception de la couv du T.2 :p

Enfin, côté salons, j’ai fait un tour au salon Lire en Costières à Bouillargues. Peu de ventes, mais le plaisir de revoir Mandy Fabret et Emilie Laget, ainsi que de rencontrer Elodie Verretoux 🙂

Du 3 au 5 novembre, je serai au Salon Fantastique avec Benedict Taffin pour ce qui sera vraisemblablement le dernier salon de l’année. J’espère avoir l’occasion de croiser beaucoup d’entre vous :p

Portrait d’auteur – Cécile Duquenne (3ème partie)

Nous voici rendus à la troisième et dernière partie du portrait de Cécile où nous allons parler technique d’écriture et projets à venir.

Fred : Le public veut savoir : les Foulards Rouges c’est vraiment fini ? Pas de spinoff ou de préquelle qui te démangent ?

Cécile : Ce n’est jamaaaaaais fini. Il faut relire l’épisode final, j’ai laissé plein d’indices… 😉

Le cycle qui concernait Lara et Renaud est achevé. Mais l’univers, lui, regorge de possibilités.

Et tout ce qu’ils ont accompli aura de lourdes conséquences, positives comme négatives.

Je n’en dis pas plus ! Sinon que ce n’est pas pour tout de suite, car j’ai d’autres séries à finir, et quelques unes à commencer. Comme tu sais, j’aime varier !

 

F : Et si on parlait rythme d’écriture ? Des Foulards Rouges en épisodes. Des Nécrophiles Anonymes en romans, mais en cycles de trois. Purespace en saisons. Penny Cambriole en romans. Tu as des préférences ? C’est un choix personnel de faire des formats différents ? Lié à tes éditeurs respectifs ?

C : Quand je soumets le synopsis d’un ouvrage à un éditeur, je donne toujours mon découpage, celui que j’envisage pour la suite et qui, parfois, conditionne le mode de publication (comme ça a été le cas avec les Foulards Rouges : le primo-numérique était obligatoire). Généralement, l’éditeur est d’accord, même s’il m’est arrivé de devoir revoir ma copie pour des questions de taille, de rythme, etc.

Mais généralement, je propose un découpage lié à la narration et au public visé, que l’éditeur prend en considération.

F : Tu as fait une incursion dans l’autoédition avec la Tour et son écriture en trois jours. Tu as blogué sur le sujet, mais pas (encore?) renouvelé l’expérience. Que penses-tu de cette expérience avec plus de recul qu’au moment de ton article ?

Je n’ai pas renouvelé l’expérience car je n’en ai pas ressenti le besoin… pour l’instant 😉

Avec le recul, je me dis que c’était un chouette moment, mais que j’aurais dû réécrire le roman et l’enrichir pour le faire doubler de volume (au moins). Je me suis « contentée » de le corriger, et même si c’est un roman qui a d’excellentes critiques, et sur lequel j’ai énormément travaillé en termes de corrections, avec le recul, je me dis que j’aurais mieux fait de le reprendre de A à Z.

C’est un des futurs projets : La Tour 2.0, sous forme de saga. Reprendre le principe, les personnages, mais voir ça beaucoup plus grand.

Un jour prochain…

 

F : D’autres projets à venir dans l’autoédition ?

C : Et même en cours, mais sous pseudo, et ça restera secret 😉 Je fais mes petites expériences !

Mais sous mon vrai nom, j’envisage de publier bientôt un roman steampunk que j’ai mis sur Wattpad : VIA ATLANTIS. Je l’aime beaucoup, mais je n’ai pas encore trouvé le temps de le corriger à fond (et encore moins de programmer un moment pour écrire le tome 2). Or, comme je veux faire ça bien, je ne me précipite pas.

F : Tu as des projets à venir dans plein de directions différentes, y a-t-il un genre auquel tu n’as pas encore touché ?

En SFFF, je n’ai pas encore mis le nez dans l’anticipation sociale et politique, mais ça viendra un jour, peut-être…

Et sinon, j’envisage de sortir de la SFFF pour écrire un roman de littérature blanche, ou un polar. On verra où le vent me mène, et quand il m’y mènera ! Je ne suis pas pressée, et surtout, je veux continuer de suivre ma règle d’or : toujours terminer ce que j’ai commencé.

Même si je l’ai déjà dit deux fois, un IMMENSE merci à Cécile pour le temps passé sur ce portrait. Je vous encourage vivement à aller découvrir ses écrits si vous ne l’avez pas déjà fait. N’hésitez pas à en parler ici ou sur Twitter si vous souhaitez échanger là-dessus 🙂

A bientôt les gens !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer